CLIMATISATION MURAL

 

CLIMATISATION MURAL MONTPELLIER

Comme pour un radiateur, fixer un climatiseur au mur permet de conserver libre l’espace d’une pièce. Le climatiseur peut être installé partout dans un logement ou dans des locaux d’entreprise, depuis le climatiseur mobile qui repose au sol, jusqu’à l’appareil placé au plafond, en passant par les climatiseurs muraux.

La climatisation murale regroupe plusieurs types de diffuseurs dont la console est fixée à hauteur du radiateur qu’elle remplace (ou en hauteur pour les splits), afin de dégager l’espace de circulation. Faisons le point sur les caractéristiques, les avantages et inconvénients des différents types et modèles de climatisations murales, pour vous aider à bien choisir votre installation.

On associe souvent le concept de climatisation à la production de froid, alors que la vraie climatisation comprend deux fonctions : le chauffage et le rafraîchissement, afin de pouvoir maintenir la température souhaitée quelle que soit la saison.

Pour lever toute ambiguïté, les constructeurs de climatiseurs signalent :

  • par la mention « réversible » un véritable climatiseur capable de rafraîchir et de chauffer ;
  • les appareils ne produisant que du froid, eux, sont appelés malgré tout « climatiseurs non réversibles », ou mieux, « rafraîchisseurs ».

Quelles que soient les fonctions du climatiseur, le principe de fonctionnement est le même : c’est la compression puis la détente d’un gaz calorigène contenu dans l’appareil qui produit une élévation ou une baisse de température.

Lorsqu’on comprime le gaz, on obtient de la chaleur, et lorsque le gaz s’évapore dans un détendeur, sa détente produit du froid. Le climatiseur est donc composé de deux parties principales :

  • un compresseur (groupe de compression) ;
  • un diffuseur (mural en ce qui nous concerne ici).

Bon à savoir : la climatisation gainable, qui consiste à pulser de l’air à température souhaitée par des grilles ou des bouches de ventilation, n’est pas considérée comme une climatisation murale, puisque ses gaines passent dans le faux-plafond. Ce type de climatisation gainable peut aussi fonctionner différemment par un système à eau glacée, plutôt utilisé en collectif et tertiaire qu’en résidentiel individuel.

Différents types de climatisation murale

On parle de climatisation murale lorsque les diffuseurs sont fixés au mur. Mais, parmi ces appareils, on distingue plusieurs versions qui dépendent du type de diffuseur et de l’emplacement du groupe de compression.

Différents diffuseurs

On distingue :

  • Les consoles : d’aspect et d’encombrement sensiblement comparables à ceux d’un (gros) radiateur, la console se fixe au mur de la même façon et généralement au même emplacement, juste un peu au-dessus du plancher. Mais il existe des consoles qui peuvent se placer en hauteur, parallèlement au plafond ;
  • Les splits : ce sont ces diffuseurs de taille contenue, que l’on fixe au mur généralement en hauteur (> 2 m) et souvent au-dessus d’une porte, afin qu’ils dégagent le plus d’espace possible, aussi bien pour la circulation que pour laisser de la place à la décoration.

Emplacement du groupe

Les différentes possibilités sont :

  • Les climatiseurs muraux monoblocs : le groupe de compression et le diffuseur sont rassemblés dans le même appareil à l’intérieur de la pièce. En raison de son encombrement et de son poids, ce climatiseur se présente presque toujours sous la forme d’une console. Pour fonctionner, ce climatiseur monobloc nécessite une alimentation électrique intérieure et la réalisation de 1 ou 2 percements dans le mur, afin d’aspirer et de refouler l’air extérieur nécessaire aux échanges thermiques ;
  • Les climatiseurs à groupe extérieur : sur ces appareils (les plus répandus), le groupe de compression est situé à l’extérieur du bâti, afin de faciliter les échanges caloriques. Le fluide calorigène est transmis au(x) diffuseur(s) intérieur(s) par des tuyaux. Pour fonctionner, ce type de climatiseur réclame une alimentation électrique intérieure et le passage de 2 tuyaux isolés de petit diamètre par diffuseur. À l’extérieur, il faudra réaliser une fixation au sol (dalle) ou murale (façade) du groupe de compression.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Critères de choix d’un type de climatiseur mural

Pour choisir le climatiseur mural adapté à une ou plusieurs pièces, il faut définir les besoins du local, les performances de l’appareil, ainsi que le prix de revient de l’achat et de la pose.

Besoins du local et performances

Voici les caractéristiques qui les concernent :

  • Les besoins du local sont à déterminer selon le type de l’appareil : soit un rafraîchisseur pour produire uniquement du froid, soit un climatiseur réversible capable de refroidir et de chauffer (en plus des fonctions classiques de ventilation et de déshumidification présentes sur tous les appareils). Ensuite, les performances de l’appareil doivent être adaptées au(x) volume(s) ;
  • Les performances des climatiseurs et rafraîchisseurs se mesurent selon la puissance exprimée en kilowatts (kW) et selon les capacités de rafraîchissement exprimées en British Thermal Unit (BTU).

En rafraîchissement, on considère généralement qu’une puissance de 9 000 BTU suffit pour une pièce de moins de 25 m², alors qu’il faut compter le double au moins pour une pièce de plus de 35 m² (isolation correcte, surfaces vitrées classiques, plafond à 2,5 m de hauteur).

Bon à savoir : convertir des BTU en kW est possible, il suffit de diviser la puissance en BTU par 3 415 pour obtenir la puissance en kW. Ainsi, un climatiseur de 9 000 BTU a une puissance de 2,6 kW.

Comparatif des avantages et des inconvénients à la pose et à l’usage de la climatisation murale

ClimatisationMonoblocGroupe extérieur
DiffuseursConsole ou splitConsoleMono-splitMulti-splits
Avantages– pose rapide par un particulier

– esthétique : façade préservée

– aucun encombrement extérieur

– pose facile par un particulier

– perçages de petit diamètre

– silence de fonctionnement

– climatise tout un bâtiment

– perçages de petit diamètre

– silence de fonctionnement

Inconvénients– perçage du mur à la carotteuse

– bruit intérieur

– ne climatise qu’une pièce

– ne climatise qu’une pièce– pose par un professionnel conseillée

Bon à savoir : la classe énergie définit le rendement général d’un appareil électrique, alors que le COP (Coefficient Optimal de Performance) définit le rendement en chauffage d’un climatiseur réversible. Un COP de 4 indique que l’appareil restitue 4 fois de plus de calories qu’il n’en consomme. Un autre aspect est le bénéfice de la technologie Inverter.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Prix de la climatisation murale

À moins de 700 € (voire beaucoup moins pour des appareils d’entrée de gamme), on trouve facilement des climatiseurs réversibles ou non, avec groupe extérieur en mono-split.

Il faut ensuite compter plus de 1 500 € pour un climatiseur multi-splits. Les prix varient selon les performances du groupe extérieur en fonction du nombre de splits et de l’esthétique de chaque split, certains étant particulièrement décoratifs.

À partir de 800 €, on peut déjà acheter un climatiseur mural monobloc (console ou split sans unité extérieure) et sans fonction chauffage (rafraîchisseur non réversible) de moins de 2 kW de puissance, et un peu plus de 1 000 € pour un appareil réversible (chauffage et rafraîchissement).

Conseil : avant tout achat, il est fortement conseillé de faire réaliser un bilan thermique par un professionnel, afin de calculer les puissances nécessaires en chauffage et en rafraîchissement.